L’écrivaine Asli Erdogan : “Si je remets les pieds en Turquie, c’est pour aller en prison”

La romancière turque, exilée en Allemagne depuis 2016, vient d’apprendre que son nouveau procès se tiendrait le 16 décembre. Le triste exemple de la répression du régime de Recep Tayyip Erdogan qui s’abat sur les intellectuels.

https://www.telerama.fr/livre/l-ecrivaine-asli-erdogan-si-je-remets-les-pieds-dans-mon-pays-c-est-pour-aller-en-prison-7007635.php

Asli Erdogan droht erneut Anlage in der Türkei

Nachdem die bekannte türkische Schriftstellerin Asli Erdogan im letzten Jahr vom Vorwurf der Terrorpropaganda freigesprochen worden war, will die türkische Justiz sie nun in gleicher Sache wieder vor Gericht stellen. Das gab das PEN-Zentrum Deutschland bekannt und berief sich auf die Internetseite der Autorin. 

https://www.deutschlandfunkkultur.de/asli-erdogan-droht-erneut-anlage-in-der-tuerkei.265.de.html?drn:news_id=1273282

“Une véritable torture” : la Turquie rouvre le procès d’Aslı Erdoğan

Acquittée, soulagée, Aslı Erdoğan ne baissait pourtant pas la garde : exilée en Allemagne, elle racontait dans un récent reportage combien ces événements traumatiques — cinq mois de prison suite à son arrestation le 16 août 2016 — l’empêchaient d’écrire. « C’est comme si la langue turque avait l’odeur de la prison, pour moi. C’est comme si j’avais été exilée de ma langue naturelle, c’est très étrange, comme si notre relation était brisée », expliquait-elle.

https://actualitte.com/article/100932/droit-justice/une-veritable-torture-la-turquie-rouvre-le-proces-d-asli-erdogan