Le bâtiment de pierre

Au coeur de l’onirisme, à la frontière du visible et de l’invisible, entre mémoire, rêve et cris, une femme se souvient du Bâtiment de pierre. Dans cette prison, des militants politiques, des intellectuels récalcitrants à la censure, des gosses des rues – petits voleurs de misère – se retrouvaient pris au piège.
De ce monde de terreur véritable, la narratrice de ce récit est pourtant revenue et sa voix, en une étrange élégie, se fait l’écho d’un ange, un homme qui s’est éteint dans cette prison en lui laissant ses yeux.

Ce livre est un chant dont la partition poétique autorise le motif en lui donnant parfois une douceur paradoxalement inconcevable. Un texte rare sur l’un des non-dits de la vie en Turquie.

80 pages

Éditeur: ACTES SUD, 2013

Read the Reviews

Avahiya Kevirî û Ên Din

Çi çax be ew ê şev bi dawî bibûya, ew ê şeveqeke ku dinyayê hêj ew nedîtiye biavêta. Çi çax be ew ê derî vebûya, merasîma derbasbûna saetan, a asîman û çolên li asîmanan dest pê bikira. Heta wê çaxê li rûyê şevê yê bêxew, yê çalbûyî, yê bi dewsa pehînan reşbûyî, min ê serê xwe daniya ser çokên xwe û li benda hatina dora xwe bisekiniyama. Li benda bidawîbûna çîrokeke ku ji zû ve ez ji bîr kirime… Weke ku li gûzikekê bistirim min ê çarenûsa te li xwe bikira, li benda dema qîrîna te bigirim ser xwe bimama. Bêdengiya ku te ew bi qîrîna xwe ya kerr a dawî ji min re hiştibû. Tu ji bo firînê amade yî? Na, ne amade me.

144 rûpel

Weşanên Aryen, 2020

Werger: erd Agron