Asli Erdogan, le cri des mots

Asli Erdogan revient à Genève. Le 10 mars, l’écrivaine turque sera à la Maison de Rousseau et de la littérature pour une rencontre publique. Elle retrouvera alors un quartier qu’elle connaît bien, la Vieille-Ville et ses rues pavées qui serpentent. Dans les années 1990, elle aimait s’y perdre avant de retrouver la toute petite chambre où elle vivait, après ses longues journées passées au CERN, elle, la jeune physicienne atomique qu’elle était alors, l’une des rares femmes à être acceptées au cénacle de la recherche internationale.

https://www.letemps.ch/culture/asli-erdogan-cri-mots