Asli Erdogan distinguée, sous-marins féminisés, pianistes sexualisées : décembre dans la vie des femmes

«Une femme qui a choisi l’écriture, construit une œuvre magnifique, source d’inspiration pour la résistance de la population turque, traduite dans le monde entier» : c’est par ces mots que le jury du prix Simone-de-Beauvoir, créé en 2008, décrit la lauréate 2018 : l’écrivaine turque Asli Erdogan. Récompensant «la liberté des femmes», le prix a été décerné à l’unanimité et lui sera remis officiellement le 10 janvier à Paris. Dans son communiqué, le jury souligne le «courage politique inouï» dont fait preuve Asli Erdogan, également journaliste et militante des droits humains. Car la romancière de 50 ans, dont les romans sont traduits dans une dizaine de langues, risque actuellement la prison à vie dans son pays.

https://www.liberation.fr/planete/2017/12/31/asli-erdogan-distinguee-sous-marins-feminises-pianistes-sexualisees-decembre-dans-la-vie-des-femmes_1618952